Archives de Tag: Myriam

Listes de Myriam

Par défaut

Voici ce que ma fille (7 ans et demi – début 2e année) m’a remis en rouleau dans les poches hier (sic):

Pour Noële

des bandes désiné de game over

un kite de tatou

une vouature télécomandé

des digous

des file pour maguitar élèktrike.

(deuxième liste)

Pour ma fête

La ferme a des chevos. Je veu ne monté un.

un animal de conpani

nu toutou a fabrike

une journé sinéma

un voillage aus iles de galapagos.

un bébé furby.

Nous allons travailler l’utilisation de l’Eurêka en espérant que le Père Noël nous apporte un voyage aux Galapagos ! 😉

Les élections

Par défaut

Les élections fédérales arrivent à grands pas.

Cette semaine, les enseignantes du primaire font la grève et l’école est fermée mercredi.

Difficile de ne pas parler politique avec les enfants.

 

Dimanche dernier, nous avons donc organisé des élections pour le toutou de la semaine !

Les filles ont eu deux jours pour fabriquer une pancarte et se choisir une promesse électorale. Myriam a présenté son chien Oscar en promettant que chacun mangerait son délice cette semaine. Véronique a choisi la licorne de Gabrielle, Cuty, en promettant de mettre et de défaire la table. Gabrielle, pour sa part, a présenté son raton laveur Touchou en promettant… qu’il serait sage. Ève a dessiné un lion – je ne suis pas certaine que nous avons un tel toutou – appelé Leona et a promis qu’on aurait des desserts toute la semaine.

Nous avons procédé par bulletin secret. Les filles devaient cocher deux candidats, les parents un ou deux.

Le vote a été serré: 3 votes pour Leona, 3 votes pour Touchou et… 4 votes pour Cuty (je vous laisse deviner pour qui j’ai voté !). Oscar n’a récolté qu’un vote, malheureusement.

Maintenant, le candidat choisi doit honorer ses promesses ! On doit parfois le lui rappeler ou s’en occuper à sa place, mais n’est-ce pas là le propre du politicien ?

(À venir: les affiches électorales)

Le temps des pommes… et autres cueillettes

Par défaut

L’automne est finalement arrivé après un été qui a étiré ses langueurs jusqu’au début de la semaine.

C’est donc le temps des cueillettes !

D’abord, les pommes.

Hier, Gabrielle a fait de la compote à l’école. Jim, qui a participé à l’activité, m’a rapporté tous les restes: pelures et coeurs ont été mis à contribution et je termine ce soir une troisième recette de gelée de pommes… économique ! J’en ai fait une recette à l’anis étoilé, une recette au piment et une à la cannelle. La prochaine fois, par contre, je réduirai le sucre…

Ensuite, les découvertes.

Chaque jour, je remarque de nouveaux petits fruits sauvages au bord de la piste cyclable que j’emprunte pour me rendre au travail. Outre le sumac vinaigrier – dont Myriam avait tiré une belle sumacade cet été – et les sorbes – qui seront meilleures après les premières gelées – il y a pommettes et autres fruits surprises.  Demain, le livre Plantes sauvages comestibles de Fleurbec en poche, nous partirons à la découverte… et à la cueillette !

 

* * * * *

(29 septembre)

Outre assez de sumac pour plus de 3.5 litres de sumacade (réalisée entièrement par Myriam), nous avons récolté 1lbs et demie de vigne des rivages (raisin sauvage – à ne pas confondre avec le nerprun cathartique, toxique) et une énorme quantité de pommettes.

J’ai fait de la gelée avec les raisins selon la recette de Ricardo, mais la vigne des rivages contient sans doute plus de pectine naturelle: j’ai refait un 2e pot avec les reliefs de la première recette: en tout, 2 pots de 250 ml…(Voir la recette ici.)

Avec les pommettes, j’ai d’abord fait une quantité astronomique de chutney, qui servira au moins à deux familles pour l’Action de Grâce, puis du beurre.

Pas mal, pour une cueillette « sauvage ». Mais dur dur de mettre les filles au boulot pour arranger les fruits !